Agriculture de précision

Dans le cadre de la réforme de la PAC, les industriels de l’agriculture ont souhaité faire passer comme “bonne pour l’environnement”, une agriculture dites de “précision”. Or l’agriculture de précision qui repose sur une recherche d’optimisation agronomique à l’échelle de la plante notamment grâce aux nouvelles technologies, ne fait que prolonger les logiques de l’agriculture conventionnelle qui cherche à traiter des symptômes plutôt qu’à re-établir des équilibres naturels à plus grande échelle.

En aucun cas elle ne favorise une évolution du modèle agricole actuel vers un modèle agroécologique nécessaire pour répondre aux objectifs de la transition écologique et sociale. Elle ne peut donc pas être considérée comme une solution pour le climat.

Aucun financement public ne devrait soutenir l’agriculture de précision. Au contraire, tous les efforts financiers devraient  soutenir le développement de l’agroécologie, et en priorité l’agriculture biologique.

Résultats ? malheureusement, le Parlement européen a voté en faveur de cette fausse solution.